Cave Marmandais

 

LA CAVE DU MARMANDAIS est partenaire des Nuits Lyriques de Marmande depuis de très nombreuses années.

En 2018, ce partenariat prend une autre dimension avec, notamment, l'organisation d'une dégustation pour le public, lors des délibérations du Jury. Ainsi, les spectateurs pourront patienter, en attendant le palmarès de la Finale, en dégustant quelques crus du marmandais.

 

DÉCOUVREZ    APPRÉCIEZ    VISITEZ    COMMANDEZ

L'histoire

La Garonne constitue la colonne vertébrale de notre Appellation et de notre région. Autour d’elle, s’est construite l’histoire, par elle, ont afflué les vins, grâce à elle, les cultures n’ont cessé de s’enrichir.
La vigne représente un enjeu économique pour notre territoire depuis l’époque Gallo Romaine. Au Moyen Age, le négoce bordelais utilisait déjà les vins du marmandais pour satisfaire la demande à l’export. De nombreux bateaux partaient alors des ports de Marmande, Couthure sur Garonne et La Réole vers Bordeaux puis vers l’Angleterre.
Le vignoble prend de l’ampleur au 18ème puis au 19ème siècle puis devient incontournable au 20ème siècle lorsque l’amélioration et la reconnaissance de notre typicité devient une priorité.

La Cave du Marmandais fut créée en 2003 suite à la fusion des deux caves coopératives de l’appellation : La Cave de Beaupuy (Beaupuy crée en 1947) située rive droite et la Cave de Cocumont (1956), située rive gauche (proche de la Vieille Eglise de Cocumont)

Les vignerons du Marmandais obtiennent leur AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) en 1990.

LES ENGAGEMENTS

VALEURS ETHIQUES ET SOCIALES DE LA CAVE DU MARMANDAIS

La Direction de la Cave du Marmandais veille à la traduction et à l’application des valeurs éthiques et sociales énoncées ci-dessus dans la Charte éthique et sociale.

La Charte est diffusée à chaque salarié. Le respect de la Charte sera examiné annuellement entre la Direction et les instances représentatives du Personnel et/ou les salariés à partir du suivi des indicateurs et de la mise en œuvre des axes d’améliorations retenus.